Type
Une journée en bleu
Harold Mayot était parti fort, mais il s'incline au 1er tour.
 / Crédit : FFT / Nicolas Gouhier
Une journée en bleu
Ugo Humbert stoppé avant la pluie.
 / Crédit : FFT / Nicolas Gouhier
Une journée en bleu
Kristina Mladenovic à la bagarre sur le court central.
 / Crédit : FFT / Philippe Montigny
Une journée en bleu
La pluie est venue interrompre les matchs en début d'après-midi.
 / Crédit : FFT / Corinne Dubreuil
Une journée en bleu
Kristina Mladenovic s'arrête au premier tour, battue par l'Allemande Siegemund.
 / Crédit : FFT / Philippe Montigny
Une journée en bleu
Harold Mayot en apprentissage
 / Crédit : FFT / Nicolas Gouhier
Une journée en bleu
Jolie perf du duo Benjamin Bonzi Antoine Hoang qui éliminent les têtes de série n°10.
 / Crédit : FFT / Amélie L
Une journée en bleu
La paire Herbert - Mahut bien lancée !
 / Crédit : FFT
Une journée en bleu
Direction le 2e tour pour Fiona Ferro !
 / Crédit : FFT / Nicolas Gouhier
Une journée en bleu
Fiona ferro confirme sa belle forme !
 / Crédit : FFT / Nicolas Gouhier
Une journée en bleu
Hélas... Quentin Halys a manqué une balle de match.
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
Une journée en bleu
Gilles Simon a fait de la résistance face à Denis Shapovalov, en vain.
 / Crédit : FFT / Philippe Montigny
Une journée en bleu
Grégoire Barrère a été dominé par Grigor Dimitrov.
 / Crédit : FFT / Nicolas Gouhier
Une journée en bleu
Richard Gasquet a subi la loi de Roberto Bautista Agut.
 / Crédit : FFT / Corinne Dubreuil
Une journée en bleu
Harmony Tan s'est inclinée en soirée.
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
1/15

Crédits
Roland-Garros
Roland-Garros 2020

Roland-Garros, jour 3 : solide comme Ferro

Fiona Ferro s'est qualifiée pour le deuxième tour. Les Bleus ont brillé en double.
Texte

Ferro trace sa route

Pour son premier match depuis son titre à Palerme, Fiona Ferro a affiché une belle solidité afin de se défaire de la Britannique Watson (7/6, 6/4).

Bien en jambes, la tricolore a été récompensée de ses prises d'initiatives (32 points gagnants contre 20 pour son adversaire). Elle défiera Elena Rybakina au 2e tour.

Titre
La réaction de Fiona Ferro
Vidéo
Vidéo de brightcove
Fiona Ferro : "L'attitude était bien"
Texte

Le double en feu

Les Français ont brillé pour la première journée du tableau de double. Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert ont remporté une victoire express face à la paire Purcell / Saville (6/1, 6/2).

Benjamin Bonzi et Antoine Hoang ont réusi une jolie perf en écartant la paire Klaasen / Marach, tête de série n°10 (6/3, 3/6, 6/2).

Finaliste l’an passé, Jérémy Chardy et Fabrice Martin ont également franchi le premier tour, tout comme le duo Adrian Mannarino / Benoît Paire.

Titre
Une journée en bleu
Galerie photo
Texte

Un réveil difficile

Le réveil avait cependant été difficile pour les Bleus. En grande forme sur terre battue ces dernières semaines, Ugo Humbert a pourtant chuté au premier tour de ce Roland-Garros.

FFT / Nicolas Gouhier
Texte

Malgré un sursaut dans le troisième set, le Lorrain a été surpris par le lucky loser australien Polmans, en pleine réussite, et vainqueur en quatre manches (6/2, 6/2, 3/6, 6/3).

Kristina Mladenovic, elle, peut nourrir de gros regrets. Sur le court Central, la Nordiste n’a pas réussi à convertir ses 7 balles de premier set. "Kiki" va désormais se concentrer sur le tableau de double où elle défendra son titre de l'an passé en compagnie de sa partenaire Timea Babos.

La défaite sera dure à avaler aussi pour Quentin Halys. Le natif de Bondy a mené deux sets à un, a obtenu une balle de match dans la dernière manche... Mais peine perdue : il s'incline face à l'Américain Marcos Giron (7/5, 3/6, 6/7, 7/5, 8/6).

Des regrets, Richard Gasquet en aura aussi quelques-uns. Le Biterrois avait hérité d'un tirage périlleux avec Roberto Bautista Agut. Mais le Français a malmené l'Espagnol, tête de série n°10, dans la première manche où il a mené 5-2 et a obtenu deux balles de set. Mais "Richie" a manqué de réussite et s'est incliné 7/6, 6/2, 6/1.

FFT / Corinne Dubreuil
Texte

L'apprentissage se poursuit pour Harold Mayot. Après un match en trois sets mais qui a duré près de 3h, le champion de l'Open d'Australie juniors a subi la loi de Davidovich (7/6, 6/3, 7/5).

"C'est vraiment sur les points importants que j'ai besoin de travailler et de progresser, a confié le Lorrain. J'ai l'impression que je fais jeu égal et que le score est sévère pour le match qu'il y a eu. C'était un rêve de gosse de jouer à Roland-Garros".

Dans la soirée, Harmony Tan et Grégoire Barrère ont également rendu les armes face à Kasatkina et Dimitrov. Sur le Central, Gilles Simon a bataillé avant de céder devant le Canadien Denis Shapovalov.

Et que dire du départ émouvant de Pauline Parmentier pour son dernier match professionnel...

1