Type
Vie des clubs

Le club de ma vie : Christine, du TC Préserville

Ce 8e épisode nous emmène en plein Sud-Ouest, dans un village proche de Toulouse. Porté par une équipe dynamique, le TC Préserville connaît un bel essor, tout en conservant son ambiance familiale. Rencontre avec une présidente passionnée.
Texte

Le club house est votre deuxième maison ? Vous êtes très impliqué dans la vie de votre club de tennis ou, tout simplement, vous aimez y passer du temps pour y jouer, mais pas seulement ? Dans cette nouvelle rubrique, nous vous invitons à évoquer "le club de votre vie".

 

Nom : Christine Rozyki

Meilleur classement : 30/2

Club : TC Préserville

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

J’ai 48 ans. Je suis infirmière puéricultrice : je travaille en cancérologie pédiatrique depuis plus de 22 ans. J’ai longtemps habité Toulouse. Je suis arrivée à Préserville, à 20 minutes environ de Toulouse, en 2007. J’ai deux enfants. Dès mon arrivée, je me suis inscrite au TC Préserville, et je ne l’ai plus quitté.

Comment avez-vous rejoint votre club ?

J’ai fait du tennis étant plus jeune. La vie a fait que j’ai arrêté, même si j’ai un peu repris à la fac. Je me suis remis au tennis avec plus d’assiduité lorsque j’ai emménagé à Préserville. D’abord en jouant juste pour le plaisir, puis depuis 3 ans en prenant des cours. Je me suis rapidement sentie à l’aise dans ce club. J’ai intégré le bureau en tant que secrétaire en 2013 et je suis devenue présidente depuis le début de la saison.

Ayant l’envie de toujours m’impliquer plus, j'ai aussi une qualification d’arbitre et juge-arbitre.

Vous avez donc passé des diplômes d’arbitre ?

Oui, le diplôme d’arbitre A1, puis le diplôme d’arbitre JAE1. Cette année, je devais finaliser le JAE2, mais le Covid est passé par là et tout s’est arrêté… On verra la saison prochaine !

Texte

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous investir dans le club ?

D’abord, parce que j’aime beaucoup le tennis et que le TC Préserville est le tout premier club dans lequel je me suis tout de suite sentie bien et qui m’a donné envie d’aller plus loin ! Je suis aussi intéressée par tout ce qui a trait à la gestion du club, les à-côtés.

C’est allé crescendo. Quand je m’y suis mis, j’ai foncé et je me suis passionnée pour énormément de choses : apprendre les règlements, le fonctionnement interne, les relations avec la Fédération, les ligues… Mais je me suis surtout investie car je suis passionnée…

J’ai envie, avec mon équipe, de faire perdurer le club, et qu’il demeure un lieu de loisir, de sport et de convivialité pour tous. En plus de mon travail, être bénévole au sein du club est prenant, mais passionnant. Je suis fière de cet engagement et espère pouvoir continuer encore longtemps à développer le club.

Citation
J’ai envie, avec mon équipe, de faire perdurer le club
Auteur
Christine Rozyki
Twitter quote
Texte

Comment le club se structure-t-il ?

Il y a un bureau composé de 3 membres : secrétaire, trésorier et moi-même. Nous avons aussi la chance de pouvoir compter sur une enseignante diplômée d’Etat depuis 2016, qui est très investie et qui participe au dynamisme du club avec des animations et l’école de tennis. C’est un énorme soutien.

Elle travaille sur trois clubs, mais c’est chez nous qu’elle passe le plus d’heures. Depuis qu’elle est arrivée, le club est en plein essor. Nous formons également des jeunes pour qu’ils deviennent initiateurs.

Combien avez-vous de licenciés actuellement ?

Préserville est un "petit" club de 68 licenciés, mais nous sommes en constante augmentation. En 2016, nous n’étions même pas une trentaine... Le club s’est affilé à la FFT en 2010. Petit à petit, l’école de tennis s’est mise en place, des enfants sont venus prendre des leçons, puis les adultes s’y sont mis. La plupart de nos adhérents prennent des cours, nous proposons des créneaux d’entraînement quasiment tous les jours.

De quelles infrastructures le club dispose-t-il ?

Un seul terrain, en extérieur. C’est notre grosse limite.

FFT
Texte

Comment avez-vous géré la crise sanitaire dans votre club ?

Nous avons géré au mieux et tous nos adhérents ont été très compréhensifs. Nous avons suivi les recommandations de la FFT : nous avons fermé notre structure, et nous nous sommes adaptés lors de la réouverture avec les mesures à respecter. Les cours ont pris du retard évidemment, et nous avons prolongé les leçons jusqu’au18 juillet. Nous reprendrons plus tôt à la rentrée (31 août).

Nous faisons le maximum pour compenser les cours perdus en raison de la crise sanitaire. Toutes nos animations ont été reportées, jusqu’à un retour à la normalité… Ce n’est pas une période simple, mais nos adhérents restent très compréhensifs et respectent bien les règles sanitaires établies.

Quel est votre meilleur souvenir lié au club ?

J’ai de très bons souvenirs des fins de saisons, où on se réunit tous sur une journée. En juin, nous organisons la finale de notre tournoi interne, tout le monde se retrouve à regarder les matchs. On finit par un repas partagé et un barbecue. Les adhérents du club : famille, enfants, adultes… tous participent à ce moment de convivialité. C’est vraiment un moment de très bons souvenirs, de partage, de rire. J’ai aussi d’excellents souvenirs de nos matchs par équipes.

Comment décririez-vous l’ambiance dans votre club ?

Préserville est un petit village d’environ 750 habitants dans le Lauragais. Notre club est très convivial, très familial. Le tennis possède un intérêt social fort, il crée du lien entre les villageois. Cela participe à la vie du village, il y a souvent de l’animation, même le week-end ou les vacances.

On veut que chacun s'épanouisse dans le sport. Et que ceux qui veulent faire de la compétition puissent s’y adonner sans souci. C’est mon cas. Depuis que je prends des cours, j’ai pris goût à la compétition !

FFT
Texte

Avez-vous des équipes engagées dans les différents championnats ?

Nous engageons des équipes dans les championnats qui ont 3 matchs maximum par rencontre (avec 1 seul terrain dur de faire plus). Nous avons participé aux raquettes FFT, il y a deux ans, où notre équipe est sortie de poule, c’était top ! Nous sommes également inscrits à la coupe Courtès, un championnat féminin. Nous avons aussi participé au challenge Schmidt et inscrit des équipes jeunes 17-18 ans et 11-12 ans. On aimerait avoir plus d’équipes, mais nous sommes limités par notre infrastructure.

Quels vont être vos projets pour ces prochaines années ?

A long terme, notre souhait le plus cher serait d’avoir un nouveau court ! Le nombre de licenciés ne cesse d’augmenter, peut-être qu’un jour on devra en refuser… C’est un projet énorme qui prendra du temps. On aimerait aussi engager des équipes dans plusieurs championnats. Quand on goûte aux jeux par équipes, c’est difficile de s’arrêter.

Suivez-vous le tennis professionnel ?

Oui beaucoup ! J’ai eu la chance de pouvoir aller à Roland-Garros pour la première fois il y a deux ans. Un rêve "de gamine" ! Ça fait aussi deux ans que je vais en famille au Rolex Paris Masters. Mes deux enfants et mon conjoint font du tennis, donc je baigne dans ce sport tous les jours !

1